Les facteurs et les symptômes de l’événement rarissime : Le cancer !

Se déclinant en plusieurs types, le cancer est une pathologie qui peut concerner n’importe quel organe du corps. Notant qu’il existe plusieurs catégories de cancer. Les causes des maladies cancérigènes sont très variées. D’ailleurs, les facteurs et les symptômes varient d’un cas à un autre.

Les facteurs probables des maladies cancérigènes

Les vraies causes du Cancer sont méconnues, mais les facteurs probables sont multiples, parmi ceux le tabagisme. Celui-ci déclenche surtout les cancers du poumon, de la bouche, du larynx, de la vessie et du col de l’utérus. La consommation excessive de substances chimiques comme les colorants industriels favorise aussi les maladies cancérigènes. En outre, la forte exposition à un rayonnement ionisant et l’exposition à la radiation augmentent les risques de cancer. Les bronzages excessifs entrainent également le cancer de la peau. En effet, l’exposition prolongée aux rayons UV provoque des lésions cutanées pouvant entrainer des maladies cancérigènes. Par ailleurs, certains virus, à l’exemple du VIH et du VPH sont des vecteurs probables de cancer.

Les symptômes et les difficultés

Selon la classe de la pathologie et sa phase, le cancer peut présenter des symptômes différents. La douleur intense est un cas fréquent chez les patients atteints de maladies cancéreuses. Cela peut s’expliquer par le fait que les cellules anormales attaquent les cellules voisines ou la Prolifération incontrôlée de cellules cancérigènes. Parmi les complications engendrées par le cancer, il y a le problème de respiration. En effet, le cancer peut créer du liquide autour des membranes qui entourent les poumons ou le cœur. Les pathologies cancérigènes peuvent aussi provoquer le gonflement des veines au niveau de certains organes du corps. En outre, le dysfonctionnement des nerfs est un cas fréquent chez les cancéreux. Entre autres, lorsqu’un cancer attaque les os, la formation du syndrome hypercalcémique est fort probable. Cela se traduit par l’augmentation du taux de calcium chez le patient.

Les techniques de prévention

Malgré le fait que les facteurs du cancer restent infondés, quelques bonnes habitudes permettent de prévenir cette pathologie. Pour réduire les risques d’atteinte par les cancers du poumon, de la bouche et de l’œsophage, par exemple, une personne peut éviter l’usage du tabac au quotidien, d’où la nécessité de la lutte contre le tabagisme. À part cela, un régime alimentaire sain et équilibré aide également à réduire les risques de cancer. Pour cela, il faut préférer une alimentation à base de fibres à la place d’un régime à base de matières grasses. Cette habitude alimentaire permet de limiter les risques de cancer du sein et de la prostate.